Ventilation-dégraissage-restaurant

nettoyage degraissage hotte hpmVentilation dégraissage des hottes de restaurant et de cuisine professionnels

HPM est sensible à la qualité de l’air et de la sécurité et santé au travail, pour cela nous mettons à votre disposition des équipes qualifiées et formées pour répondre aux besoins de ses clients professionnels et institutionnels en matière de nettoyage et désinfection des conduits de ventilation VMC et le dégraissage du système de ventilation et sa maintenance pour les cuisines professionnelles

Système de ventilation : de quoi parle-t-on ?

Dans le cas d’une VMC à simple flux, le système est composé des bouches d’extraction, des gaines, des entrées d’air, mais aussi du caisson VMC et des conduits d’aération. Pour les systèmes à double flux, il faudra rajouter les filtres d’insufflation et d’extraction.

Si vous avez un restaurant, vous devrez entretenir votre hotte de cuisson en plus de votre ventilation mécanique. Les éléments à vérifier pour être en règle avec la législation sont : les filtres, les filtres à choc (ou à tricot) et les conduits d’aération.

L’entretien de la ventilation mécanique (VMC)

Vous avez des locaux à pollution non spécifiques comme des bureaux par exemple ? Le nettoyage de la VMC se fait environ 4 fois par an.

Une fois par trimestre, dépoussiérez les bouches d’extraction. Mettez un soin tout particulier à nettoyer celles qui sont situées dans les pièces où il y a un fort rejet de poussières grasses : cuisine, toilettes, salle de bain. Si vous avez une VMC double-flux, nettoyez et/ou remplacez les filtres une fois par an.

Tous les 3 ans, faites appel à un professionnel pour qu’il procède à une révision complète de votre système. Il nettoiera intégralement l’installation et fera une prise de mesure des volumes d’air insufflés et extraits.

Pour tout restaurateur, la cuisine est un élément important. C’est ce qui fait  le succès d’un restaurant par la qualité de ses menus, mais c’est aussi une source de problèmes d’où l’intérêt, voire l’obligation d’entretenir les éléments de cuisine. Les hottes font partie des priorité de bon fonctionnement d’une part, pour satisfaire et répondre aux exigences de sante et qualité de travail, et d’autres part pour répondre  et normes de sécurité, les graisses accumulées dans les hottes et conduit peuvent s’enflammer à n’importe moment.

Les restaurants, quelle que soit leur capacité d’accueil, sont classés comme des ERP (Établissement Recevant du Public). Pour eux, la législation est extrêmement stricte autant en matière sanitaire qu’en matière de protection contre les sinistres.

LES NUISANCES

Un mauvais entretien des hottes ou des filtres peut entraîner :

  • un incendie par inflammation des graisses accumulées dans le conduit d’évacuation ou dans l’extracteur.
  • des odeurs désagréables, dangers bactériologique  à cause de la prolifération de bactéries             ,
  • des problèmes d’étanchéité des gaines d’extraction provoquant ensuite des coulures et des taches sur vos murs ou vos faux plafonds
  • des défaillances mécaniques du système d’extraction (gaines, ventilateurs…)
  • une surconsommations énergétiques

QUE DIT LA LÉGISLATION ?

Elle prévoit très clairement le nettoyage et la désinfection périodique de l’ensemble du système.
Trois arrêtés et décrets sont à considérer :

  • Arrêté du 25 septembre 1985 définissant les substances admises pour les produits de nettoyage.
  • Décret 73.1007 du 31 octobre 1973 relatif à la protection contre les risques d’incendies dans les établissements recevant du public.
  • Arrêté du 20 juin 1980 relatif aux risques d’incendies dans les établissements recevant du public.

Un incendie dû à un défaut d’entretien d’une hotte, causant des dommages matériels et/ou humains, est passible de sanctions civiles et pénales.